Justine de Bordeaux, 24 ans

Le témoignage de Justine qui habite à Bordeaux, 24 ans qui a eu son premier plan cul après avoir lu nos articles

Salut !

Je m’appelle Justine, j’ai 24 ans. J’ai été en couple pendant 3 ans avec le même mec mais on s’est séparés récemment. Il m’a trompé avec une copine d’enfance le crapaud, alors pour me venger, j’ai décidé de prendre du bon temps et me suis inscrite avec une copine sur un site de plan culs après avoir lu quelques articles sur votre blog, notamment celui de l’interview avec Nina.

Je n’avais jamais fait de rencontre sur internet et au début je me suis sentie un peu paumée. J’ai été suprise de voir que autant de mecs voulaient en savoir plus sur moi, juste après avoir mis une photo plutôt sexy… J’ai vite compris qu’il fallait faire le tri dans les propositions. Ca s’est fait très naturellement ensuite, en 2 ou 3 lignes je savais vite si le mec allait être relou. Et puis je ne choisissais que des mecs qui avaient payé aussi comme ça j’était sûre que c’était pas des détraqués ou des arnaqueurs d’africains.

Les “salut bébé sa va?”, c’est poubelle direct. Les fautes d’orthographe grosses comme Depardieu c’est NIET ! Mais dans le lot il y a eu quelques mecs originaux, sympas et qui m’ont tout de suite fait rire, même si ce n’était pas des canons. Juste des types normaux, qui avaient envie de s’amuser comme moi.

Et puis il y a eu Vincent, un gars de mon âge qui m’a tout de suite emballé, on a chatté quelques jours sur le site, et puis on s’est donnés rendez-vous. Ca s’est super bien passé, on a bu un verre de vin, puis deux, il me faisait rire, je sentais mes joues et mes lèvres prendre des couleurs au fur et à mesure, je me suis sentie flattée, désirée, regardée. J’ai surpris son regard plonger dans mon léger décolleté, et ce simple regard a suffi à m’exciter, j’ai eu envie de lui rouler un pelle instantanément et qu’il me carresse partout, mais bon on était dans un bar donc j’ai ravalé mon désir, un court instant…

J’avais tellement envie de glisser ma main sous la table et lui arracher son jean bien serré… ohlala mais je m’emballe. Disons que cela faisait quelques mois que je n’avais pas fait l’amour et ça commencait à me titiller la cramouille. J’avais LA DALLE comme on dit, et ce mec me plaisait alors qu’il n’était pas spécialement beau gosse, juste un mec sympa avec qui on peut parler de tout, qui s’intéresse à la fille avec qui il est, qui est galant.

A un moment, on discutait cinéma, et je n’ai pas pu résister, je lui ai demandé si je pouvais toucher sa main. Elles étaient belles, grandes, fines, avec des ongles impeccables (j’adore regarder les mains des mecs, ça en dit long sur la personne). J’ai approché ma main de la sienne en le fixant du regard ; je pense qu’à ce moment-là je devais être rouge pivoine, mais je voulais lui montrer que je n’étais pas insensible à son charme, et lui non plus visiblement vu comme il rigolait bêtement à chaque phrase que je disais.

Bref, j’ai touché sa main, et là un truc s’est passé en moi ; après des années de couple plutôt tranquille, j’ai eu envie qu’il m’arrache ma petite robe, qu’il me plaque contre le mur et qu’on “refasse le plâtre de mon entrée à coup de marteau-piqueur”. C’était la première fois de ma vie que j’ai ressenti une telle pulsion sexuelle. J’ai effleuré sa main, puis l’ai prise à pleine main, la faisant tourner sous tous les angles pour mieux l’observer, et puis j’ai porté un de ses doigts à ma bouche, que j’ai sucé langoureusement en le fixant avec mes yeux de chatte. Mmmm toi tu vas déguster mon garçon, ça fait des mois que j’ai envie alors j’espère que t’es en forme.

A ce moment là, même si on était toujours dans le bar, j’ai glissé ma main sous la table… et senti direct comme il était dur. OH. MY. GOD. J’ai bien serré, bien estimé la taille et wow du délire ! Je crois que c’est à ce moment là qu’on a balancé notre fric au barman, à peine dit merci / au revoir, sauté dans un taxi où on s’est embrassés tout le long du parcours jusqu’à mon appartement, on a escaladé les escaliers 4 à 4, arrachant peu à peu nos vêtements. Espérant que ma voisine Brigitte ne sorte pas ses poubelles à ce moment là… Oh pis merde on a le droit de s’éclater !

On est arrivés dans mon appart, on n’a pas pas allumé la lumière, il m’a plaquée contre le mur, carressé les cuisses sous ma robe légère, embrassé dans le cou. C’était tellement chaud, excitant ! Un petit coup de folie mais tellement bon… J’ai glissé ma main dans son boxer mmmm mais Monsieur est rasé en plus miam je vais me régaler !

On a fait l’amour toute la nuit, jusqu’à 5 h du matin. ohlalala c’était tellement bon ! Quand on ne faisait pas l’amour, on allait prendre une douche pour pouvoir recommencer 20 minutes plus tard.

Depuis, je revois ce mec assez régulièrement, la relation est simple, on cherche la même chose, juste à passer du bon temps, aucune prise de tête. Après 3 ans de relation je dois dire que je ne suis pas prête à faire de compromis, et première prise de tête c’est ciao ! Ce n’est pas l’homme de ma vie, c’est juste un plan cul déluré et on s’éclate ensemble !

Alors voilà, je voulais remercier votre blog de m’avoir plus ou moins désacralisé le sexe ; maintenant c’est plan cul sur plan cul et je m’éclate. Ca ne durera qu’un temps, mais en attendant je jouis comme une folle une dizaine de fois par semaine.

Si j’ai un conseil à vous donner : lâchez-vous, respectez l’autre, soyez vous-même et inscrivez vous sur quelques sites de rencontre, et avec un peu de chance vous serez le prochain sur la liste 😉

Bisous partout,
Justine.

1 - Jacquie et Michel - Le premier réseau social libertin en France
jacquieetmichel-contact
2 - Rencontreslocales.com - le meilleur plan cul dans ma ville
rencontres-locales
3 - Über PlanCul - Des rencontres coquines près de chez vous !
uber-plancul